Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 07:59
COMMISSION EXECUTIVE DE L’UD FO 91 DU 21 MARS 2013
MOTION ADOPTEE A L’UNANIMITE
La CE de l’UD FO de l’Essonne se félicite du succès rencontré par l’appel des confédérations CGT et CGT FO soutenu par les fédérations FSU et SUD le 5 mars dernier. Les travailleurs, particulièrement ceux de l’industrie, se sont mobilisés, par dizaines de milliers (environ 200 000 manifestants recensés) à travers les manifestations et débrayages pour exiger que le gouvernement ne procède pas à la transposition dans la loi de l’Accord National Interprofessionnel MEDEF–CFDT, baptisé « accord de la honte » car il favorise les procédures de licenciements et remet en cause l’architecture même du Code du Travail.

Pour la CE de l’UD FO 91, si une telle loi voyait le jour, elle serait un élément supplémentaire d’importance dans le dispositif d’austérité que le gouvernement est en train de mettre en place sans l’avouer.

En effet, dans le même temps, le gouvernement a confirmé sa volonté de faire aboutir l’acte III de la décentralisation qui, accompagné de la modernisation de l’action publique (MAP : nouvelle formule de la RGPP), ne peut que conduire :
- au démembrement de la République remplacée par la France des Territoires,
- à la dislocation et à la privatisation des services publics, à la démolition des statuts et conventions collectives
- aux suppressions massives de postes.

Austérité toujours, car en acceptant les propositions faites par le patronat sur les retraites complémentaires, c’est accepter une désindexation des retraites par rapport aux prix, même si l’augmentation du taux contractuel des cotisations et le maintien des taux de rendement pourraient paraître des points positifs. C’est aussi ouvrir la voie à la nouvelle contre réforme des retraites, voulue par le gouvernement, le patronat et la CFDT, qui impacterait principalement les salariés à travers une augmentation du nombre d’annuités pour pouvoir bénéficier d’une retraite pleine et entière, un recul de l’âge de départ, une augmentation des cotisations accroissant ainsi la paupérisation des retraités. Ce serait nous retrouver en contradiction totale avec notre revendication depuis le début de la crise financière, « NON à l’austérité ».

Pour la CE de l’UD FO 91, le succès de la journée du 5 mars comme le succès d’autres mobilisations dans plusieurs secteurs, notamment dans l’Education Nationale avec la grève du 12 février, démontre que les salariés du public et du privé sont prêts à se mobiliser dès lors que l’objectif revendicatif est clairement affiché.

Pour toutes ces raisons, la CE de l’UD FO 91 considère que l’austérité imposée par le gouvernement aux salariés, l’attitude du MEDEF appuyée par la CFDT, mettent à l’ordre du jour l’action interprofessionnelle sur les revendications suivantes avancées par la confédération FORCE OUVRIERE:

  • non à la transposition de l’ANI du 11 janvier 2013 dans la loi
  • non à toute réforme systémique des régimes de retraite, maintien du système par répartition et du code des pensions
  • abandon de l’acte III de la décentralisation et arrêt de la MAP
  • augmentation des salaires, traitements, indemnités, retraites et pensions
  • arrêt des licenciements et des suppressions d’emplois
NON à l’austérité
http://fo-carrefour-etampes.org

Partager cet article

Repost 0
Published by UD FO91 - dans FORCE OUVRIERE
commenter cet article

commentaires

Archives

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -